Les femmes handicapées sont les plus discriminées sur le marché du travail en raison du croisement de l’exclusion entre les sexes et de la possession de dysfonctionnements physiques ou sensoriels;

Séparation des emplois et petite offre d’emploi pour les personnes handicapées, principalement pour la capacité à occuper des emplois moins ambitieux, non qualifiés et moins bien rémunérés;

Obstacles psychologiques sous la forme d’anxiété causée par un manque de confiance en soi, la peur de remplir ses obligations professionnelles et le manque de qualifications professionnelles suffisantes. Le problème qui ressort des déclarations des personnes interrogées est le manque d’activités associées ou le champ d’activité limité visant à améliorer les qualifications et à renforcer l’estime de soi des femmes handicapées.

Souvent, la décision d’inactivité professionnelle découle de l’attitude d’une famille, qui a une attitude de protection excessive à l’égard des femmes handicapées, et ne fait donc pas face aux attentes et ne leur incite pas à poursuivre leur carrière professionnelle. marché. Il est donc nécessaire d’informer les femmes handicapées de la possibilité d’aller au-delà de la sphère familiale et de leur offrir d’autres possibilités de développement.